Info fermer ×
+

Une création à l’affiche de La Concordia

La Liberté – Jeudi 31 janvier 2019

L’harmonie donnera un concert samedi et dimanche à l’enseigne des Etats-Unis, du jazz et des rythmes de danse.

Pianiste régulière de La Concordia, la Fribourgeoise Fiona Hengartner jouera la Rhapsody in Blue de Gershwin samedi et dimanche. Soliste du concert donné à Fribourg, à Equilibre, elle entraînera l’harmonie sur des rivages musicaux américains, datant de l’époque où les compositeurs trouvaient le moyen de fusionner les influences populaires, à commencer par les rythmes du jazz, à l’orchestre à cordes. C’est une transcription pour orchestre à vents récente et de haut vol que Jean-Claude Kolly a choisie pour ses musiciens.

Ils ont d’ailleurs l’habitude d’accompagner des solistes : une trentaine, calcule Jean-Claude Kolly, depuis qu’il dirige La Concordia. « Il faut respecter le soliste, combiner les timbres et les couleurs de l’orchestre, pour que le soliste reste au premier plan », apprécie le chef, stimulé par cet exercice. Après notamment la Symphonie fantastique de Berlioz l’an dernier, la formation semble ainsi ne pas bouder les transcriptions : « C’est un peu le fruit du hasard », sourit Jean-Claude Kolly, qui a volontiers écouté le désir de Fiona Hengartner pour cette oeuvre, intégrée dans un « programme idéal à la fois pour le public et les musiciens », aussi délicat que plaisant. « Mais nous reviendrons à l’avenir au répertoire pour harmonie. »

Dans le sillage de Gerswhin, dont La Concordia donnera aussi la Cuban Overture, avec des rythmes de danse et un foisonnement de percussions, Bernstein « s’est naturellement imposé », complète le chef. Ses Symphonic Dances sont la suite orchestrale tirée de la comédie musicale West Side Story. Les musiciens joueront également, fidèlement à la volonté de Jean-Claude Kolly de motiver les Cadets, aux côtés de leur relève : ils créeront ensemble Roots de Pierre-Etienne Sagnol, une pièce nouvelle et inédite, car écrite expressément pour un ensemble de jeunes et un ensemble d’adultes. L’Ecole de musique sera intégrée à l’exceptionnel effectif.

Elisabeth Haas



Share This