Info fermer ×
+

Le tromboniste de La Concordia Thierry Carrel reçoit le titre de doctor honoris causa de l’Université de Fribourg

La Liberté – Lundi 16 novembre 2015

L’Université tient à ses spécificités

Fribourg – Dirigé par la nouvelle rectrice Astrid Epiney, le 126e Dies academicus de l’Université a permis de souligner les défis que doit relever l’institution. Parfois tiraillée, l’Uni tient à conserver son caractère humaniste

Dies academicus historique samedi dans l’Aula magna de l’Université de Fribourg. Pour la première fois, la manifestation qui marque officiellement le début de l’année académique a été dirigée par une femme. La nouvelle rectrice, Astrid Epiney, qui a succédé à Guido Vergauwen le 15 mars dernier, a officié comme maîtresse de cérémonie dans son nouvel habit.

Dialoguer avec l’islam

Un thème sur lequel Astrid Epiney est revenue à la fin de son discours, dans la défense du Centre suisse islam et société. «Son objectif consiste précisément à créer une plateforme académique au niveau suisse pour le dialogue avec l’islam. L’échange et la réflexion académique, ainsi que la formation continue, sont au coeur de ce projet important.»

La rectrice souligne sa portée, notant qu’environ 600000 musulmans vivent en Suisse. Pour rappel, l’UDC a remis cet été une initiative populaire paraphée de 9000 signatures à la Chancellerie d’Etat contre l’ouverture de ce centre.

Contraintes financières

Dans un autre registre, la rectrice a souligné un autre défi de l’Alma mater fribourgeoise : continuer à se développer et à se profiler davantage sur le plan suisse et international. Le tout alors que la concurrence est de plus en plus vive entre institutions : pour l’obtention de moyens financiers, ou pour attirer les meilleurs chercheurs et étudiants. Le défi à relever est d’autant plus grand que «les finances du canton ont déjà vu de meilleurs jours», note Astrid Epiney, qui précise que «l’Université comprend bien entendu les contraintes budgétaires et est prête à faire des efforts».

Directeur de l’Instruction publique, de la culture et du sport, Jean-Pierre Siggen y a fait écho dans son discours. «L’établissement du budget 2016 (qui sera débattu cette semaine au Grand Conseil, ndlr) a été particulièrement pénible et tous les secteurs d’activité ont dû faire des sacrifices.» Le conseiller d’Etat s’est dit toutefois convaincu «de l’importance des nouveaux projets, comme celui de master en médecine humaine», prévu pour 2019.

Petite surprise, au moment d’évoquer les sujets du moment: aucune allusion n’a été faite à Blue-Factory et à ses différentes plateformes impliquant l’Université de Fribourg.

Pour le reste, «l’Université se porte bien, voire très bien», a affirmé Astrid Epiney. En atteste le nombre d’étudiants inscrits (environ 10500 actuellement) et leur légère croissance ces dernières années, tant en bachelor qu’en master.

La rectrice a également souligné la volonté de Fribourg de conserver une université, certes spécialisée dans certains domaines, mais également généraliste et humaniste. «Il n’y a pas de recherche ni d’enseignement inutile», martèlet-elle. D’où l’importance de continuer à s’engager pour défendre des branches qui ne promettent pas de résultats directement quantifiables sur le plan économique.

En l’honneur d’Albert le Grand

Cette ouverture, Jean-Pierre Siggen l’a également défendue, en rappelant l’origine de la date du Dies academicus fribourgeois. Si la manifestation a lieu chaque 15 novembre – ou la veille, comme cette année, pour ne pas tomber un dimanche – c’est en l’honneur d’Albert le Grand, le saint patron des scientifiques et des savants. Un frère dominicain du XIIIe siècle, qui a légué «une oeuvre imposante » en théologie et en philosophie, mais aussi en sciences naturelles et en chimie. «Albert le Grand
n’a donc rien d’un vieux saint poussiéreux, tout comme notre université, aussi fidèle soit-elle à certaines traditions, n’a rien d’une institution passéiste », a-t-il souligné.

lib.20151116.p11_photo

Deux Fribourgeois sur la liste

Deux figures fribourgeoises comptent parmi les six nouveaux docteurs honoris causa de l’Université de Fribourg: l’ancien juge Michel Lachat et le cardiologue Thierry Carrel.

Juge des mineurs et président du Tribunal des mineurs du canton de Fribourg pendant 32 ans – il a pris sa retraite cette année–Michel Lachat a été désigné par la Faculté de droit, qui a voulu saluer «son engagement en faveur d’une justice pénale des mineurs soucieuse de promouvoir les droits de l’enfant en Suisse et dans le
monde». Michel Lachat a également été chargé de cours à l’Université de Fribourg.

Honoré par la Faculté des sciences, Thierry Carrel est distingué pour «sa carrière académique brillante, ayant contribué à la renommée de son domaine d’excellence, la chirurgie cardiaque, tant sur le plan national qu’international». Enfant de Fribourg, passé par les bancs de l’Alma mater, le cardiologue a pratiqué plus de 10000 interventions, comme chirurgien, enseignant ou assistant.

Autre particularité de la cérémonie 2015: un couple a reçu le grade suprême de l’Université de Fribourg. Distingué par la Faculté des lettres, Donatella Zari et Carlo Giantomassi sont à la fois collègues et conjoints.

Spécialisés dans la restauration d’oeuvres d’art, les Italiens sont actifs dans la reconstruction du patrimoine artistique et architectural endommagé par les guerres et les fanatismes. Ils ont notamment restauré des mosquées et monastères au Kosovo, ainsi que des statues et des objets archéologiques détruits dans les musées nationaux de Kaboul (Afghanistan) et de Bagdad (Irak).

La Faculté de théologie a choisi de récompenser le théologien catholique australien Denis Edwards. Prêtre de l’archidiocèse d’Adélaïde et professeur, il axe ses
recherches et ses publications sur les thématiques écologiques de la théologie.

Enfin, Carl August Zehnder, professeur émérite d’informatique de l’EPFZ, a été distingué par la Faculté des sciences économiques et sociales. Le spécialiste a participé dans les années 1980 à la conception du département d’informatique de l’Université de Fribourg.

Thibaud Guisan



Share This