Info fermer ×
+

La Concordia s’envole pour la Russie

La Liberté – Jeudi 17 janvier 2019

L’harmonie de la Ville de Fribourg sera en Russie du 29 mai au 4 juin. Elle y jouera avec les Cadets Suvorov.

La Concordia s’envolera pour la Russie à la fin mai pour y jouer avec les Cadets Suvorov. Les oreilles fribourgeoises pourront goûter en primeur au menu musical concocté pour l’occasion, enrichi même d’oeuvres supplémentaires: un concert est prévu le 24 mai à Fribourg.

Nommé président du Corps de musique officiel de la Ville de Fribourg en mars 2018, Damiano Lepori partira en reconnaissance en Russie du 22 au 26 janvier. Il explique comment s’est organisé l’événement.

En quoi ce voyage est-il particulier ?

Damiano Lepori : La Concordia ne se déplace que très rarement. Nous sommes avant tout une harmonie de concerts, notre calendrier est calqué sur ceux-ci. Nous programmons deux concerts de gala en hiver – prévus les 2 et 3 février de cette année –, un en été, un en septembre et un en novembre. Pour nous, ce voyage est donc exceptionnel. Notre dernier déplacement à l’étranger remonte à 2017, mais c’était une occasion particulière dans la mesure où nous étions invités au Concours mondial des harmonies à Kerkrade (Pays-Bas), dont nous sommes revenus médaillés d’or. Nous aurions dû partir en Russie en 2018 déjà, mais nous avons décidé de laisser une année de battement par commodité. La grande majorité des musiciens ne sont pas des professionnels et ont un travail en sus de La Concordia. Nous avons donc choisi la période la plus optimale pour eux.

Comment les contacts se sont-ils noués, et comment s’est organisé le voyage ? Vous êtes passé par le Département de la défense ?

Cela fait déjà trois ans que nous réfléchissons à ce voyage. Nous répondons à une invitation officielle du Ministère de la défense russe qui chapeaute les Cadets Suvorov. Ces derniers sont déjà venus trois fois à Fribourg, dont la première à l’occasion du bicentenaire des relations diplomatiques entre la Suisse et la Russie. Nous nous réjouissions donc de rendre leur invitation. De plus, nous avons la chance de compter comme membre d’honneur Xenia Zwald qui est en bonne relation avec les autorités russes, ce qui constitue un avantage certain.

Damiano Lepori est le nouveau président
de La Concordia, nommé en mars 2018
Photo Charly Rappo

Quel sera le déroulement du voyage ?

La Concordia s’envolera pour la Russie le 29 mai prochain. Quarante-trois invités l’accompagneront, dont le conseiller d’Etat Maurice Ropraz, le syndic de Fribourg Thierry Steiert ou le conseiller national Dominique de Buman, par ailleurs parrain de notre drapeau. Nous atterrirons à Moscou, où auront lieu les premiers concerts, avant de nous rendre à Saint-Pétersbourg.

Et le programme musical ?

Trois importants événements jalonneront le séjour : une aubade à l’ambassade de Suisse à Moscou le 30 mai, dans le cadre des festivités prévues pour l’inauguration du bâtiment, un concert le 31 mai à la salle MDM de Moscou et une prestation à l’Académie Capella à Saint-Pétersbourg le 3 juin. Les pièces ont été choisies de manière à correspondre à un ensemble moins nombreux, mais nous gardons une bonne distribution entre les 52 musiciens. Les pièces sont: Fribourg (de Mantegazzi), La Marche des cadets Suvorov, l’Ouverture solennelle 1812 de Tchaïkovski, Italian Polka de Rachmaninov ainsi que quelques oeuvres de compositeurs suisses. Il y a donc essentiellement de la musique russe avec tout de même une empreinte helvétique.

Quels sont les bénéfices de l’événement par rapport à son coût ?

En premier lieu, La Concordia est un ambassadeur de la musique fribourgeoise dont l’excellence est reconnue au-delà des frontières helvétiques. C’est donc très bénéfique pour un ensemble comme le nôtre de se produire à l’étranger.

En second lieu, la Russie est une nation dont les traditions musicales sont immenses. Les Cadets Suvorov sont une institution dans le pays, ce qui nous assure un public très nombreux. C’est un privilège de pouvoir jouer à leurs côtés. Cela permet en outre un échange. Nous pouvons nous inspirer de leur incroyable sens de la mise en scène et eux de l’expérience de nos musiciens (âgés de 16 à 70 ans). Plus qu’une réponse à une invitation, c’est aussi un cadeau à nos musiciens. Le budget du voyage s’élève à plus de 200 000 francs. Les accompagnants payent un peu moins de 2000 francs chacun. Les musiciens participent à hauteur de la moitié de cette somme de laquelle ils peuvent encore déduire les fruits des différentes actions de soutien. Et nous avons des sponsors.

Nicole Rüttimann



Share This